Les céréales et la truffière

Les céréales

La culture des céréales est complémentaire à la vigne, elles se croisent souvent.

Le blé cultivé est destiné aux meuneries. L’orge d’hiver peut, suivant les années, aller vers des brasseurs ou pour l’élevage. Le tournesol est utilisé pour la production d’huile. Enfin le maïs et le sorgho servent pour l’alimentation du bétail.

Les périodes de récolte se font de fin juin à mi novembre. L’orge d’hiver ( de fin juin à début juillet), le blé (mi juillet), le tournesol (début septembre) et le maïs et le sorgho ( de mi octobre à mi novembre).

La truffière

Une idée de plantation nous est venue après une discussion avec des amis trufficulteurs. Nous nous sommes lancés dans les années 2000 avec 15 arbres qui sont essentiellement des chênes pubescents et des chênes verts, puis nous avons fini de planter la parcelle qui contient actuellement une centaine d’arbres. 

L’origine de la truffe provient de la Touraine depuis le 18 ème siècle dans le terroir du Richelais et du Chinonais. C’est en découvrant des lieux-dits comme “Les truffières” que l’idée du nom de notre parcelle nous fût évidente. 

Le champignon dit “la truffe noire” ou le tuber melanosporum est inoculé sur les racines d’arbres en laboratoire par des équipes de chercheurs qui ne dévoilent pas leurs secrets. La récolte se fait de fin novembre à début mars suivant les conditions météorologiques de l’année. On fait venir un chien pour la recherche des truffes “le cavage” c’est à dire le déterrage de la truffe à l’aide de l’odorat du chien. Caver demande beaucoup de minutes et  délicatesse. Il faut en effet extraire la truffe des racines de l’arbre truffier, sans abîmer, en cassant le moins possible de radicelles, tout en ménageant le sol où elle a poussé, afin que le mycélium puisse produire d’autres truffes, les années suivantes. Pour finir, il faut reboucher le trou.

La truffe noire est le joyau de la gastronomie française. 

Contact

David Gallé

Domaine de la Boulaie
104 Rue du Véron 37420
Beaumont-en-Véron